50.000 jeunes Irakiennes obligées de se prostituer pour survivre en Syrie.

Publié le par mycr

Je reprends un article sur le site des pénélopes consacré aux suites terribles de la guerre en Irak sur la vie de jeunes Irakiennes réfugiées en Syrie : pour survivre et faire survivre leur famille, elles sont obligées de se prostituer.   Il y en aurait 50.000.

http://www.penelopes.org/xarticle.php3?id_article=6724

On estime à environ 50 000 le nombre de femmes et jeunes filles irakiennes, la plupart n'étant que des adolescentes, qui, fuyant le chaos de leur pays et croyant être enfin en sécurité en Syrie se sont retrouvées contraintes de se prostituer.
La guerre en Irak a eu pour conséquence que le business du sexe en Syrie est en plein boom. Les clients arrivent de tous les pays voisins et la majorité d'Arabie Saoudite.
Ayant fui leur pays, ces femmes dont les maris ou les parents ont souvent été tués durant la guerre, se retrouvent en situation irrégulière. Elles ne peuvent, de ce fait, avoir accès au marché du travail et se voient contraintes de se prostituer. Mais pire encore, certaines ont tout simplement été vendues par leurs proches.
La plupart n'attendent qu'une chose, que la situation en Irak s'améliore pour pouvoir rentrer chez elles.
Source : The Independent of Sunday

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ciboulette 17/01/2008 11:01

Un sujet en entraîne un autre, tout est lié... et tout est occasion de débattre, surtout quand l'article dont il est question contient autant de sujets qui sont autant de débats :
- la guerre dont on ne peut pas éternellement dire qu'on est contre, tranquillement posés derrière nos claviers, la misère qu'elle entraîne et qui touche les peuples sans distinction de sexe, l'instinct de survie, la prostitution, les religions, les cultures, les coutumes, la condition des femmes de par le Monde... Et garder en conscience que nous ne détenons pas la vérité universelle et qu'on ne peut donc se poser en modèle et vouloir tout ramener à nous.....

mycr 17/01/2008 02:28

Oui, Otir tu as raison les femmes, les enfants, les plus fragiles sont toujours les premières victimes des guerres.

Un exemple d'oubliés dont on ne parle plus et qui ont pourtant fait les unes en 2007. La situation de Burma. Là aussi les "emplois" où les femmes sont nombreuses pour survivre sont l'habillement et ... les ouvrières du sexe.
http://womenofburma.org/index.html

mycr 17/01/2008 02:24

Ciboulette tu as raison de mettre en avant le fait que cette femme le fait volontairement et par goût de l'argent facile. Et d'insister sur la différence d'avec les jeunes Irakiennes.
Merci de ta remarque.

Otir 16/01/2008 15:25

Les femmes, de tout temps, en tous lieux, avec les enfants, sont les premières victimes des guerres que les hommes décident.

Et je ne trouve pas que ce soit la bonne occasion pour débattre d'un autre sujet polémique qu'est la prostitution, choisie, subie ou imposée. Je crois que c'est surtout l'occasion de continuer à s'opposer coûte que coûte à la guerre, où qu'elle soit et partout dans le monde.

ciboulette 16/01/2008 14:02

Cette fille s'est prostituée pleinement consciente de ce qu'elle faisait. Rien ne l'obligeait à le faire. Même pas ses dettes de portables et autres fringues... Elle a fait le choix de louer son corps. C'est un choix et si elle l'assume, je ne vois pas où est le mal. Les gens font ce qu'ils veulent de leur corps. Elle a eu des boulots qu'elle n'a pas gardés parce qu'elle devait être un peu accroc à l'argent gagné facilement... J'avais vu à la télé une émission qui nous révélait la vie de certains étudiants et étudiantes qui se prostituaient pour payer leurs études... Le "pour payer leurs études", c'était un peu quand même la belle excuse pour justifier leur choix....