La démocratie est-elle dépassée?

Publié le par mycr

Au delà de toute critique particulière, la question se pose de savoir pourquoi un homme d'état recherche l'amitié des financiers et gros industriels.  Je ne m'attarde donc pas sur le désir de paraître et l'attrait du clinquant que certains peuvent montrer.  Ma seule question est de savoir si le fait d'avoir été élu à la fonction la plus élevée d'une démocratie ne suffit plus?  Y aurait-il d'autres personnes qui auraient un pouvoir équivalent ou supérieur qui se trouverait au-delà des rouages de la démocratie?

Lorsque l'on voit que certains industriels ont pu influer sur un  président d'une soit-disant démocratie pour lui faire commencer une guerre dans le but de s'approprier des ressources pétrolières et accessoirement les revenus de la logistique de dizaines et de centaines de milliers de soldats et assimilés. 

Lorsque que l'on voit de grosses entreprises décider d'aller faire fabriquer leurs pacotille dans un pays extrême oriental où l'ouvrier n'a que son dernier souffle à dire sans une hésitation de mettre en péril leur pays d'origine puisque cela n'a aucune influence sur la valeur de leurs actions. 

Lorsque l'on voit que les voyages officiels à l'étranger des hommes d'état n'a de l'importance que s'il est accompagné du fleuron des industries nationales.

Les exemples s'accumulent.

La question se pose de savoir si le politique n'a pas passé la main à l'économie, en d'autres termes si le pouvoir de la démocratie est étouffé par le pouvoir industriel et financier. 

Si c'est le cas, à quoi sert d'élire des gouvernements (qui en plus d'écrasent ouvertement devant la richesse financière) si leur pouvoir est dépassé par un autre, celui là sans contrôle et voilé. 

Le pseudo pouvoir électoral est alors totalement floué.  La démocratie est dépassée. Out!

Comment redonner alors un tant soit peu de pouvoir de contrôle à la majorité de la population?  Qu'est-ce qui peut remplacer les élections?

Un pouvoir des citoyens du monde entier, au delà des frontières puisque l'économie est globalisée, quelque soit la langue parlée, quels que soient les coutumes de vie locale.  Un pouvoir de parole, de proposition, de contestation ou d'acceptation en toute liberté de pensée. 

Commenter cet article

ciboulette 29/01/2008 09:15

Cela fait si longtemps qu'on divise les peuples et à l'intérieur des peuples les individus, ceux-ci (nous) vont-ils pouvoir ouvrir les yeux avant qu'il ne soit trop tard...
Les communautés des abeilles sont déjà décimés...

Otir 26/01/2008 00:32

L'on a souvent répété que ce qui se produisait aux usa arrivait en europe vingt ans plus tard. Cela semble continuer de se vérifier (même si la double décennie semble se rétrécir en ces temps d'accélération mondialiste).

Ce ne sont pas tant les limites de la démocratie qui sont en cause, mais peut-être celles des idéologies capitalistes, non pas que j'y opposerais volontiers celles qui ont montré leurs échecs avec le communisme notamment. Je m'interroge véritablement sur les questions de valeurs, lorsque le dieu argent devient l'idole poursuivie, quand l'Histoire devrait peut-être repenser entièrement son sens et replacer l'humain au centre...

Vastes débats, que je ne fais que ressasser sans approfondir, mais que ton billet réveille avec intérêt en moi.

aliciabx 25/01/2008 09:34

Tu as raison, MYCR, le pouvoir est influencé par l'argent.
D'ailleurs, on a vu des prolétaires gouverner mais dans les pays communistes mais à terme, ils se sont toujours enrichis si l'on regarde l'histoire.
En revanche, je pense que les candidats devraient présenter un cv (vérifiable).
Avec le net, les infos défilent mais filent vite (ils sont effacés de la mémoire mais il reste toujours des traces).
Pour suivre la carrière d'un candidat, internet sera la clé de la vérification.
Lorsque j'ai une info (importante) dont je sais qu'elle ne reste pas sur le net car les journaux les effacent ou les remettent en archives, je les enregistre pour mémoire et je ne suis pas la seule à le faire.
Nous pourrons toujours retrouver un parcours, un évènement. Internet est l'avenir et c'est un nouveau pouvoir.
Amitiés aux chocolatées

puyguilhem 25/01/2008 07:33

le personnage de NS aura eu me mérite si j'ose dire de nous montrer les limites de la démocratie D'aujourd"hui.
Le déséquilibre entre le pouvoir et l'argent...."mon cheval!mon cheval....pour mon royaume!"
BISES CHOCOLATEES DU MAIN