Où est passée la démocratie?

Publié le par mycr

Où est  passée la démocratie?   Démocratie me semble-t-il signifie régime politique où la souveraineté  appartient au peuple, aux citoyens.  Ce pouvoir s'exerce par les élections qui en délègue l'exercice à ses représentants élus. 

Il y a peu d'années les électeurs ont voté le refus d'un certain traité européen  (pas de l'Europe, mais d'un traité).   La constitution française prévoit que c'est par référendum que les traités sur l'Europe sont acceptés ou non.  Tiens, maintenant, en catimini on veut changer cet aspect de la constitution.   Autrement dit le référendum  ne servait à rien, nous aurions dû rester au lit, à la pêche, en vacances au lieu d'aller voter...Ça n'a servi à rien.  J'appelle cela un déni de démocratie. 

On demande à un personnage  connu pour  un passé légèrement douteux sous un autre président,  jouissant d'une réputation particulière à Bruxelles... de  faire bouger ses méninges avec des copains tous payés grassement par vous et moi, qui pond un pavé de décisions, attention pas de propositions,  non, de décisions.  De  quel droit?   J'espère que  ces "décisions" seront  étudiées, mais  quel sera le processus ensuite?  Passage devant le parlement ou décision gouvernementale?  Autrement dit, quelqu'un  non élu  reçoit un pouvoir de proposition de lois?  Autre déni de démocratie. 

Je m'arrête à ces deux derniers exemple de pure actualité.  Mais il y en a beaucoup d'autres. 


Commenter cet article

Ana Sailland 04/02/2008 13:43

Pour ma part je remets fortement en doute le système de la démocratie représentative : il nécessiterait que les élus soient de vrais démocrates , altruistes , respectueux des gens qu'ils représentent . Ce n'est pas le cas .

Le mépris pour un vote populaire que tu pointes à juste escient en est la preuve .

j'ai souvent défendu à l'opposé le principe d'une démocratie mi diercte mi participative telle qu'elle existe en helvétie . On objecte souvent que le peuple ne serait pas assez intelligent pour se prendre en main ... Arffff . en tel cas comment peut on l'estimer assez intelligent pour choisir c'est représentants .....

Il y a plus grave :

1) un(e) post ado jeune plein de foi et d'espérance qui s'engage dans une marche vers le pouvoir afin de refaire le monde devra pour accéder à ce pouvoir se soumettre à des compromis et de fil en aiguille à des compromissions . rares sont ceux qui restent intègres . Pour gagner , il faut perdre ... son âme

2)Majoritairement ce ne sont pas les élites qui briguent la responsabilité politique , car les élites authentiques ont d'autres passions . Donc mécaniquement en tête des états , ou sur le devant de la scène , on trouve trop de gens sans noblesse .

mycr 04/02/2008 14:14

Et ce qui est grave et triste est qu'il n'y a aujourd'hui quasiment aucune réflexion philosophique  digne de ce nom sur la politique. La seule réflexion vient des simples électeurs.  C'est une vraie réflexion mais il lui manque d'être systématique, et d'être largement publiée plutôt que dispersée. 

puyguilhem 03/02/2008 20:35

Je rajoute si tu me le permets mais où est passée notre république?
" le régime républicain soit fondé sur les relations étroites qui seules permettent la franchise réciproque la plus complète ; celle du gouvernement qui explique sa politique, jour après jour, qui ne biaise pas, qui ne dissimule pas et qui n'hésite pas à faire fond sur le bon sens, le courage et la foi du pays ; celle du Parlement qui exprime fidèlement la volonté populaire et la fait respecter et celle du pays tout entier qui doit choisir son destin en pleine connaissance de cause pour l'accomplir d'une volonté affermie. "P Mendés France...n'oublions pas ce grand visionnaire.

mycr 03/02/2008 20:42

Merci Puy pour la belle citation de Mendès France.  Ses textes sont toujours parfaitement applicables et d'une remarquable  modernité.