Népotisme, le retour

Publié le par mycr

Je croyais le népotisme être typique de sociétés décadentes où règnent l'assassinat politique et les intrigues.  Comme à une époque la Florence des Médici ou des Borgia.

Les journaux sont remplis ces jours-ci d'exemples de femme, de mari, de fils ou de fille à moins que ce ne soit le copain ou la copine des personnages juste mentionnés installés confortablement à un poste qu'ils ne tiennent que par la faveur d'une certaine parenté. 

Va-t-on bientôt voir des empoisonnements et autres moyens radicaux d'élimination de concurrents gênants?

Quand la règle n'est plus respectée, où est la limite?


Commenter cet article

aliciabx 21/09/2008 15:55

Les sociologues doivent être étonnés car nous retournons dans un modèle de société très archaique qui a montré ses limites.
Mais bon, observons...

ciboulette 20/09/2008 15:51

il n'y a que le népotisme ma petite MYCR ! Dans les métiers artistes, que du népotisme, des petites combines comme le disait Coluche quand il a reçu son César pour Tchao pantin ! Que des histoires de culs ! Il n'y a plus art ni talent que ce soit artistique ou politique, plus de leader...
T'à qu'à voir comment sont choisis ceux qui font partie des listes électorales communales, départementales, régionales.... Enfin, si tu n'as pas un tuyau, tu ne risques pas de te faire arroser !
Pour lutter contre le népostisme, faut qu'on se mette au népostisme !!!

mycr 21/09/2008 09:17


C'est ce qu'on appelle un pays civilisé...
"si vil i(l) sait", oui!