Le directeur du département des crimes contre les femmes assassiné(e)

Publié le par mycr

Le directeur de la police du département des crimes contre les femmes a été assassiné. 

Par la mafia?

Non, pas celle à laquelle on pense.  Et cela ne se passe pas en Italie.

Où alors?

Non cela se passe en Afghanistan à Kandahar.  Les crimes contre les femmes sont commis en très très grande majorité par les talibans, pour des raisons telles que enseigner à des filles, d'autres raisons comme mendier ailleurs que devant une mosquée, avoir du rouge aux ongles, montrer ses pieds entraînent aussi "punission".

Ce directeur avait la particularité d'être... une femme. Elle s'appelait Malalaï Kakar.  Elle était âgée de 40 ans.  Elle avait six enfants.  Son fils qui était avec elle sur le seuil de leur maison est dans le coma.  D'une famille de policiers (son père, son frère), elle s'était engagée dans la police à la fin des années 80 avant l'arrivée des talibans.  Elle avait le rang de capitaine.  Elle avait refusé de porter la burka il y a deux ans. 

J'avais entendu ça sur France-Culture et l'ai lu sur le nouvelobs :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20080928.OBS3057/une_celebre_femme_policier_assassinee_a_kandahar.html 

Une femme courageuse a disparu.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ciboulette 02/10/2008 14:46

je m'étonne qu'on ne dise pas 'la directrice". C'est un mot qui se met au féminin pas comme d'autres, genre auteur... Parce qu'on n'avait pas prévu que les femmes puissent avoir de l'esprit.

mycr 02/10/2008 15:08


Tu fais bien de le mentionner.  J'ai utilisé le masculin, de façon neutre pour d'abord aborder l'assassinat, avant d'aborder le genre de crimes dont ce "directeur" s'occupait et enfin avant de
dire qu'en plus ce directeur était une directrice ce qui signait à répétition son arrêt de mort