Copie, inspiration et partage

Publié le par mycr

Réflexions qui me viennent à l’esprit après la réaction de certains au sujet de passages en référence trouvés trop longs sur le blog de certains autres…

D'où vient l'inspiration?  De Dieu qui par sa grâce insondable allume une petite lumière dans notre cerveau?  Ou est-ce que notre inspiration provient de notre rencontre avec le monde autour de nous?  Je pencherais pour cette seconde possibilité.

La nature autour de nous a inspiré les peintres depuis l'aube de notre histoire, celle des hommes qui devaient s'entr'aider pour survivre.  Depuis elle a aussi inspiré musiciens et poètes comme celui-ci, écologiste avant l’invention du mot.


« Ecoute, bûcheron (arrête un peu le bras)
Ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas,
Ne vois-tu pas le sang lequel dégoutte à force
Des Nymphes qui vivaient dessous la dure écorce ?
Sacrilège meurtrier, si on pend un voleur
Pour piller un butin de bien peu de valeur,
Combien de feux, de fers, de morts, et de détresses
Mérites-tu, méchant, pour tuer des Déesses ? »


Vous l’avez reconnu, Ronsard, le si beau poème « Contre les bûcherons de la forêt de Gâtine ».

Les poètes de La Pléïade jouaient aussi à se répondre de poèmes en poèmes.  L’inspiration découlait de ce jeu.  Entre autres exercices évidemment.

A toutes les époques les génies se sont rencontrés pour échanger leurs idées qu’ils ont transformées en œuvres d’art.  Et s’ils n’ont pas pu se rencontrer physiquement parce que des années ou des siècles les séparaient, ce sont bien des rencontres intellectuelles qui ont permis la création de monuments éternels.

Il suffit de penser à Mendelssohn, son Paulus, son inspiration est dans l’œuvre de Bach.  Ou encore Haydn, l’Agnus Dei de sa Heilige Messe comporte des passages rappelant des passages des Noces de Figaro de Mozart (Merci au compositeur, chef de chœur et chef d’orchestre Thüring Bräm pour ses remarques lumineuses).  Est-ce que cela signifie que Haydn était un musicien nul, et Mendelssohn aussi ?  Ne serait-ce pas plutôt que le génie des uns donne une impulsion supplémentaire au génie des autres ?

Si Mozart avait poursuivi en justice Haydn, qu’aurions-nous aujourd’hui ?

D’ailleurs, je ne vois pas Mozart intenter un procès. 

Je pense que plus un esprit est génial, plus il partage car il sait que ce ne peut qu’être un enrichissement mutuel. 

Qui n’a qu’une goutte d’esprit, la protège si bien qu’elle finit pas s’évaporer toute seule. 


Commenter cet article

Yog 22/10/2008 17:06

Alors comme ça nous sommes des poétesses!
(lien chez Plume)
...pas mal les vidéo ABC

aliciabx 22/10/2008 11:48

Toujours de très beaux articles.
On dirait, qu'aujourd'hui, nos génies s'en sont allés pour de bon. Malheureusement.

ciboulette 22/10/2008 10:25

Ah MYCR, je te suis et je rebondis sur ton oeuvre !
L'inspiration de l'humain ne va pas au delà de ce qui est ou sera réel. L'artiste est une éponge . Il ne peut produire que lorsqu'il est gorgé des la vie, des sentiments, des aspirations des autres, que lorsque la nature exacerbe ses émotions. Il puise dans l'air du temps ce qui deviendra matière.
Les artistes avant n'avaient pas peur d'être condamnés au plagiat ! Ils décortiquaient les oeuvres de leurs aînés ou de leurs contemporains pour en tirer l'essence qui leur permettait d'aller plus loin. Un artiste est finalement un scientifique. Et si aujourd'hui la manne artistique s'appauvrit terriblement c'est sans aucun doute une conséquence de l'égoïsme, de l'individualisme forcené. Dans le milieu artistique, on s'épie, on se cache, on s'entretue. C'est bien français, je te dirais... Il est difficile par exemple de créer des ateliers d'écriture, d'écrire un oeuvre à plusieurs.... C'est assez dingue... Merci MYCR d'avoir si délicatement exposé le sujet... Bise

mycr 22/10/2008 10:42


J'ai peur que ce soit répandu dans tous les pays dits civilisés.