Revivre la shoah ou conserver sa mémoire?

Publié le par mycr

Bien sûr il ne faut jamais oublier les horreurs que certains hommes infligent  à d'autres hommes.  Mais faire revivre  ce qui s'est passé par des enfants de 10 ans?  Comme je l'ai écrit ailleurs  c'est culpabiliser des innocents, que ce soit individuellement ou par classe.  C'est du sentimentalisme morbide.  Et de plus qui ne construit rien. 

Ce matin sur Libé, il y avait le témoignage d'une femme de 49 ans qui  porte depuis  toujours le poids d'une autre petite fille (une fille de son grand-père, une petite fille qui est sa tante généalogiquement parlant) dont on lui a donné le nom et qui a toujours  vu  dans les yeux des autres la regardant la recherche de quelqu'un d'autre qu'elle-même.  Comment faire devenir quelqu'un l'ombre de quelqu'un d'autre. 

Le témoignage d'Hélène Schoumann:
www.liberation.fr/rebonds/310573.FR.php
Il est intitulé :
"J’étais moi, mais aussi elle"

CQFD

A l'étranger on comprend très mal la réaction des Français à cette proposition maladive.  On croit que les Français refusent de garder la mémoire des événements tragiques.  L'information ne transmet pas que c'est autre chose qu'ils refusent dans leur majorité, que ce qu'ils refusent c'est de faire revivre par des enfants des événements dont ils sont totalement innocents.  Ce qui est dangereux pour leur équilibre et qui n'apporte rien. 

Cela n'a rien à voir avec la mémoire des événements. 

Commenter cet article

sixtine 02/03/2008 18:23

Jean-François Kahn,de Marianne, a dit et même écrit, je crois, en parlant de ns: "il est fou!"...C'était avant les présidentielles...quelques mois plus tard, ceux qui levaient les bras au ciel devant l'énormité du propos, curieusement ne se prononcent plus...Si c'est pas révélateur!

mycr 03/03/2008 01:15

L'article de Marianne "Le vrai Sarkozy" d'avril 2007 était pourtant très clair.  Comment enesse a-t-il pu être élu?

benedicte 18/02/2008 22:59

C'est un grand malade, le problème est qu'il a les moyens de mettre en pratique la moindre idée démente qui lui passe par l'esprit ... si nous ne nous y opposons pas.
En dehors de ça n'oublions pas par contre que tout ce qui relève de la politique économique c'est géré par les détenants du pouvoir économique et financier et que le problème restera entier sur ce plan, même si on arrive à se débarasser de NS. Amicalement

mycr 19/02/2008 01:33

enesse le petit est très copain avec un bon nombre de détenants du pouvoir économique.    Ces grands industriels et financiers ont un pouvoir qui ignore les frontières.  Leur puissance est plus importante que celle de certains états.

ciboulette 18/02/2008 11:55

Il y a quelque chose d'inquiétant dans cette histoire...

http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-10527-109-1-sarkozy-juif-air-deja-macina.html

mycr 18/02/2008 12:25

enesse doit avoir besoin d'un papa protecteur tout puissant qui lui parle directement comme il le fait à debeliou (selon ses propres dires).  Quelque soit son origine : du livre juif, chrétien ou musulman ou d'un pseudo scientologique, cet être tout puissant semble une demande constante de enesse le petit.  Il faut des forces surhumaines pour jouer à Zorro.  Le problème que enesse le petit semble ne pas avoir encore réalisé est que Zorro n'est qu'un personnage cinématographique.  Youhou! enesse, il faut grandir! Devenir adulte un  jour.

ciboulette 18/02/2008 11:29

La proposition d'un malade certes... si on connaissait son enfance, et ce qui le pousse à vouloir victimiser les enfants, culpabiliser les adultes, détruire l'image de la France aux yeux du Monde. Il me paraît de plus en plus évident que cet homme hait le Pays qui a accueilli sa famille dans un temps pas si lointain. Pourquoi cette famille s'est déplacée en France ? Pourquoi ne retourne-t-il pas dans le Pays de ss ancêtres ? Pourquoi a-t-il épousé une étrangère, adoptée par la France qui a eu la générosité de consacrer un talent plutôt improbable ou au moins aussi caché que sa voix, et qui déteste la France ? Beaucoup de questions, peu de réponses pour le moment. Il faudrait pourtant qu'on arrive à svaoir le pourquoi du comment. C'est le seul moyen de l'éradiquer le fou !